Le réseau de chaleur bénéficiera d’un mix énergétique souple et vertueux. Basés sur la ressource géothermique du sol, captée grâce à une électricité « verte » et le gaz naturel, les moyens de production pourront être complétés par la ressource biomasse du territoire pour atteindre une couverture des besoins énergétiques de 82% à partir d’énergies renouvelables.